Wargaming recherche un Community Manager français

Suite au départ d'Azkolek vendredi dernier du staff de Wargaming, une annonce a été publiée sur le site de Wargaming pour un poste de Community Manager (French) à Paris.
En attendant, souhaitons beaucoup de courage à Tanatoy et Rhaya pour gérer la communauté française au mieux pendant cette période de transition.

Test du T26E5 Patriot


Je suis un char lourd premium de rang VIII, peint en bleu, blanc et rouge. J'ai la particularité d'avoir un blindage avant très résistant, particulièrement la tourelle, qui me permet de jouer en défilement de tourelle derrière des collines grâce à une excellente dépression de canon... je suis patriotique... je suis, je suis... Et bien non, ce n'est pas l'AMX M4 mle. 49 Liberté, mais le T26E5 Patriot américain !


Sur le papier

Le T26E5 Patriot est une modification du M26 Pershing mais étant un char lourd, le T32 est un bon point de comparaison.

Le Patriot est équipé d'un canon de 90 mm très puissant puisqu'il est équipé, de base, d'obus APCR d'une pénétration de 230 mm standards et 259 mm pour les obus APCR premium. Le taux de dégâts par tir n'est que de 240 PS comme les 90 mm du Pershing et du T32. Avec un temps de rechargement de 7,2 s, le T26E5 atteint un taux de dégâts par minute qui atteint les 2 000 PS/min, soit une très bonne valeur pour un char de ce rang.  La précision de 0,38 et le temps de visée de 2,30 s est un standard pour les canons américains de 90 mm. Enfin, l'élévation de canon de +20° et la dépression de -10° est également une marque de fabrique de la famille Pershing et T32.

Côté mobilité, le Patriot se situe entre le T32 et le M26 Pershing, et fait donc office de char lourd plutôt mobile avec une vitesse maximale de 40 km/h et une puissance massique de 15,2 ch/t. Avec une vitesse de rotation de 30 deg/s, on est encore une fois pile-poil entre le T32 et le M26. Cependant, la vitesse de rotation de 25 deg/s est similaire à celle du char lourd.

Un char moyen me flanque. Euh, rectification, un char moyen a tenté de me flanquer.
Avec un blindage de caisse de 152,4 mm à l'avant et 190,5 mm pour la tourelle, le Patriot présente un blindage de caisse conséquent, plus élevé que celui du T32, mais une tourelle plus fragile sur le papier que ce dernier. Mais en regardant son modèle de collision, on y découvre un mantelet de canon extrêmement imposant qui recouvre presque toute la tourelle et qui atteint une épaisseur de 279,3 mm. Ce n'est pas aussi bien que la tourelle du T32, mais largement suffisant pour repousser la plupart des tirs adverses, même ceux de chars de rang X. Le tourelleau n'est d'ailleurs pas plus fragile que sur le T32 avec une forme très basse et incliné, il faudra plus de 200 mm de pénétration et une visée extrêmement précise pour le toucher. Pour la caisse, elle présente les même points faibles que ceux du T32 : le bas de caisse et le dessus de la caisse devant la tourelle. Enfin, le blindage latéral et arrière est insuffisant pour arrêter le moindre tir, comme son papa Pershing et son cousin T32. Avec 1 500 points de structure, le T26E5 est encore une fois dans le compromis entre T32 et Pershing.

Enfin, côté camouflage, c'est du même ordre que le T32. Pour la portée de vue, les 390 mm sont une excellente valeur, même si elle est inférieure aux 400 m du T32 et du M26.

Sur le terrain

Quelle agréable surprise ! Et oui, moi qui n'aime ni le T32, ni le Pershing, j'ai adoré joué le T26E5 Patriot. Il a tout ce qui, selon moi, manquait aux deux chars précédemment cités. Déjà, côté blindage, en le jouant comme un T32, c'est un pur bonheur tant le Patriot se montre résistant. La tourelle est imperméable à tous les tirs et la plaque de blindage frontale supérieur de la caisse fait le boulot. Le T26E5 est ainsi beaucoup plus facile à jouer et plus versatile que le T32 grâce à une mobilité plus élevée et son blindage de caisse qui permet de dévier les tirs des chars de rang VIII et inférieur qui le prennent pour un T32 et tirent dans la caisse sans viser ses points faibles pensant que ça passera sans problème.

Un IS-7 ? Même pas peur.
Surtout, le défaut majeur de ces chars américains est corrigé : la pénétration de 230 mm de base est bien plus agréable que les 198 mm et 190 mm insuffisants du T32 et du Pershing. Je me suis même surpris à pénétrer un IS-7 ! Aussi, avec une telle cadence de tir, le Patriot est parfait pour la jouer "comme un char moyen" puisqu'il est préférable de décheniller un adversaire pour l'enchaîner tant qu'il est à découvert, ayant un taux de dégâts par tir plus faible que les autres chars lourds.

Évidement, il est impératif de ne pas se laisser déborder et d'éviter l'artillerie. Cependant, son excellente maniabilité permettra de toujours trouver une bonne position, surtout que sa taille avantageuse lui permet d'utiliser facilement le terrain comme couvert. Sa position de prédilection est bien entendu le défilement de tourelle, mais le char est plus polyvalent que le T32.

Un tireur embusqué ? C'est moi qui l'embusque... depuis une position à découvert !


Conclusion

Le T26E5 Patriot est pour moi un vrai coup de cœur, et il ne fait aucun doute selon moi qu'il sera utilisé en jeu compétitif puisque sa versatilité, son excellent blindage, sa pénétration proche de celle de l'IS-3 et surtout, son DPM de 2 000 devrait lui permettre de surclasser les T32 et M26 Pershing sans problème, et peut-être même devenir un élément à part entière de la tactique. Et le bonus, c'est que c'est un char premium qui gagne plutôt bien sa vie, mais dont la disposition de l'équipage compte un chargeur de moins que dans le T32 ou le T34, ou un opérateur radio de plus que dans le T57 Heavy Tank ou le T110E5. En bref, c'est un croisement du T32 et du M26 Pershing, mais en mieux !

Commentaires