Wargaming recherche un Community Manager français

Suite au départ d'Azkolek vendredi dernier du staff de Wargaming, une annonce a été publiée sur le site de Wargaming pour un poste de Community Manager (French) à Paris.
En attendant, souhaitons beaucoup de courage à Tanatoy et Rhaya pour gérer la communauté française au mieux pendant cette période de transition.

Test de l'AMX M4 mle. 49 Liberté


L'AMX M4 mle. 49 Liberté est un char lourd français premium de rang VIII. Il sera disponible prochainement dans la boutique. On ne sait pas encore si le char sera en vente permanente ou temporaire.

Voici le test de cette machine de guerre, qui je crois, est très attendue en France.

NB : ce test a été fait sur une version du char avant son amélioration. Gardez ceci à l'esprit lors de la lecture de cet article.

Sur le papier

Version améliorée du l'AMX M4 mle. 45, l'AMX M4 mle. 49 Liberté est un prototype à mi-chemin entre le M4 et le 50 100. En effet, le dessin de la tourelle rappelle le modèle 45 alors que celui du châssis est très semblable à celui de l'AMX 50. Mais les ressemblances ne sont qu'une apparence puisque toutes leurs caractéristiques, et donc leur jouabilité, sont complètements différentes.

Mais avant de nous plonger dans ses caractéristiques, on remarque l'AMX M4 49 à cause de son camouflage "Liberté". Le char est ainsi peint comme une voiture de course avec un côté bleu, un autre rouge et une bande blanche au milieu qui rappelle le dessin du drapeau français. La devise "Liberté Égalité Fraternité" est inscrite sur le côté du canon et un coq est représenté sur le côté gauche de la tourelle. À noter que comme beaucoup de chars avec un une peinture spéciale, l'arrière du char n'est pas peint. Ça ne dénote pas, mais il aurait été plus cohérent de peindre le char en entier selon moi. Enfin, on ne peut pas ajouter ni camouflage, emblèmes ou inscriptions ; qui voudrait cacher ce magnifique camouflage de toute façon ?

S'habiller avec un drapeau et quand-même avoir le swag
Revenons aux caractéristiques du véhicule. Et cette fois-ci je vais commencer par la durabilité du char car c'est clairement ce qui change par rapport aux véhicules français qu'on a eu l'habitude de voir dans le jeu jusque là : il a du blindage. Et pas qu'un peu : 180 mm incliné à 44° sur l'avant, un bas de caisse à de 120 mm incliné à 61°. En effectif, ça nous fait quand même 250 mm de blindage ! La tourelle ? 250 mm de blindage sans compter les angles et le bouclier de canon en blindage espacé. Les joues du châssis (les plaques inclinés en biseaux sur chaque côté) n'ont une épaisseur que de 150 mm incliné à 28° soit 170 mm de blindage effectif. De face, c'est imperméable car on dépasse les 300 mm de pénétration pour y percer. Mais ceci, de façon analogue à l'IS-3, interdit la possibilité d'incliner la châssis sur un côté pour augmenter le blindage effectif. Le tourelleau sur le haut de la tourelle est un gros point faible qui ne nécessite que 60 mm de pénétration pour être percé. Avec un blindage latéral de 55 mm pour la caisse, et une épaisseur variant entre 180 et 60 mm en dégradé vers l'arrière en passant par une étape à 120 mm pour la tourelle, le M4 49 est vulnérable sur les flancs. Avec seulement 1 350 points de structure, le M4 Liberté est le char lourd de rang VIII le moins résistant et fait plutôt comparaison avec les chars moyens.

Côté puissance de feu, l'AMX M4 mle. 49 bénéficie du même canon que l'AMX 50 100 mais sans barillet. Une pénétration de 232 mm en obus AP standards et 263 en APCR premium pour des dégâts de 300 PS. Avec un temps de chargement autour des 10 s, le DPM du M4 49 est dans la moyenne de ses homologues. Le temps de visée inférieur à 3 s et la précision de 0,35 font du canon du M4 une arme appréciable plus facile à manier que le canon de l'IS-3 mais pas aussi redoutable que celle du Tiger II. À noter l'élévation de 20° et surtout la dépression de 10° rend le char très facile à manier quelque soit les situations, y compris en défilement de tourelle derrière une colline puisque ces valeurs sont les identique aux canons du T32 reconnu comme idéal pour cette manœuvre.

La vitesse maximum de 40 km/h est assez flatteuse pour un char de 75 tonnes puisque c'est plus élevé que celle de l'IS-3, du Tiger II ou encore du Löwe. Bien sûr, on ne peut pas comparer au 51 km/h atteint par l'AMX 50 100 ou le FCM 50 t qui font offices de chars lourds "légers" en comparaison. L'excellent ratio de puissance massique de 14,35 ferait du M4 un char aussi maniable que l'IS-3 si les résistances au sol n'était pas si élevée. Enfin, avec une vitesse de rotation de 25 deg/s et 28 deg/s pour la tourelle, l'AMX fait dans la moyenne des chars lourds de sa catégorie.

Enfin, avec une portée de vue de 360 m seulement, l'AMX M4 devra compter sur ses alliés pour y voir quelque chose. Toutefois son camouflage atteint des valeurs proches de celles de l'AMX 50 100.

Liberté de se balader sans craindre les obus ennemis

Sur le terrain

La mobilité du char est bien inférieure à ce à quoi on pouvait s'attendre. Les 40 km/h de vitesse maximum sont très théoriques et on peinera le plus souvent à atteindre les 35 km/h. Ainsi, la mobilité de l'AMX est plus proche de celle du Tiger II ou du Löwe que de l'IS-3, la faute à des résistances au sol qui dégrade artificiellement la mobilité du char qui avait pourtant une bonne puissance massique sur le papier.

Côté canon, tout se passe bien. Les chars de rangs VIII ou inférieurs, ou les cibles faiblement blindées, ne posent aucun problème à condition de ne pas tirer comme un manche. La pénétration du canon montre cependant ses limites face aux chars lourds et certains chasseurs de chars de rang IX et X puisqu'ils deviennent impossibles à pénétrer de face avec des obus premium. La faible mobilité du M4 ne permet pas de contourner ces cibles.

Le blindage fonctionne parfaitement quand on sait l'utiliser. Le char est une merveille en défilement de tourelle et peut se jouer tel un T32 à condition de rester en mouvement pour empêcher les ennemis de viser votre tourelleau. Face aux chars de même rang et même certains rang IX, la caisse tiens bien la baraque également et il est possible de sortir d'un coin de rue sans risque. Cependant, les chasseurs de chars n'ont aucune pitié pour vous et ampute le char de la moitié de ses points de structure en un seul tir. Les obus d'artillerie sont également des projectiles à éviter à tout prix puisque le blindage de toit est presque nul. Enfin, il faut veiller à ne pas être contourné ni même débordé. En effet, le blindage latéral du M4 est très faible et même les chars légers des rangs les plus faibles peuvent faire très mal. Ceci est à prendre en compte lors de toute manœuvre de déplacement, même en sortie de couvert. Montrer un bout de flanc du char revient à supprimer à une partie de ses points de vie qui ne sont déjà pas nombreux. et la sanction est immédiate en cas de mauvais placement, car quelque soit l'angle donné, ça passera. Enfin, à cause de ce blindage latéral très faible et de la tourelle placé en avant par rapport au châssis, le side-scraping est à proscrire.

Égalité entre tous mes ennemis : tous détruits
Pour résumé, l'AMX M4 mle. 1945 Liberté est un excellent char capable de dominer le champ de bataille assez largement, ou de se faire détruire lamentablement et être la risée de son équipe. En effet, si le blindage ne parvient pas à arrêter les tirs, non seulement, vous perdrez le peu de points de structure que vous avez, mais en plus c'est à chaque fois un module ou un membre d'équipage qui partira avec. Le M4 1949 est un char exigent qui se rapproche de la jouabilité du Tiger II dont il est inspiré. Ainsi, si vous êtes en haut de l'équipe, pousser le front sur un flanc est tout à fait possible à condition d'éviter les chasseurs de chars et les artilleries. Si vous êtes vers le bas de l'équipe, comme un Tiger II, jouez plutôt en soutien. Évidemment, utilisez le plus possible le relief et le décor à votre disposition. Jouer en défilement de tourelle derrière une colline est une excellente tactique. Dans les autres cas, l'impossibilité d'incliner sa caisse ou de montrer son flanc, même incliné, rend les manœuvre de sortie de couvert assez délicate, voire impossible si les ennemis sont dans un champ de vision trop large.

Côté gain, c'est moyen. En cas de bonne partie, les gains sont plutôt bons. Quand on a été nul, le profit est minime. Pour la formation de l'équipage, l'AMX M4 peut convenir puisque tous les postes présents dans l'AMX 50 B ou l'AMX 50 100 y sont mais il faudra former un chargeur supplémentaire. La configuration est donc identique à celle du FCM 50 t et sera peut-être plus adaptée à la future branche de chars lourds français.

Fraternité envoyée par obus de 100 mm

Conclusion

À 11 700 pièces d'or, l'AMX M4 mle. 49 Liberté vaut son prix et ravira les amateurs de Löwe ou de Tiger II. Le char n'a rien avoir avec le FCM 50 t ou l'AMX 50 100 évidement et est sans doute un aperçu de ce que seront les futurs chars lourds français. Si vous n'êtes pas repoussé par son camouflage très particulier, je vous recommande l'AMX M4 49 à condition que vous soyez un joueur expérimenté avec les chars lourds car celui-ci est exigent et ne pardonne pas l'erreur. Toutefois, bien joué, il est excellent et tiens la ligne face à des chars de rang X ce qui est très gratifiant. Enfin, le char bénéficiera d'une amélioration entre ce test et sa sortie. Le gains de crédits amélioré de 10% rendra le char encore plus rentable. Mais la vraie amélioration notable est son nombre de points de structure qui est amené à 1 500 comme la plupart des autres chars lourds, ce qui lui permettra de tenir un tir plus longtemps, et le rendra donc beaucoup plus efficace. L'amélioration du blindage frontal et du toit de la tourelle devrait également rendre le char un peu moins vulnérable surtout face aux chasseurs de chars qui n'avaient aucune peine à pénétrer le blindage avant et face aux artilleries qui feront moins de dégâts en cas de tir direct. Enfin, les 10 m supplémentaires de portée de vue devraient rendre le char moins aveugle. Pas un vrai éclaireur, mais il pourra au moins voir qui lui tire dessus s'il se retrouve seul.

On tous un mauvais côté. Ok, là, il y en a deux.

Commentaires