Erlenberg en HD

Test du Rheinmetall Skorpion G


Le Rheinmettal Skorpion G est un chasseur de chars allemand premium de rang VIII. Il devrait sortir dans la boutique premium cet été. J'ai pu tester ce char en avant-première : voici mes impressions.


Skorpion ?

En voyant ce char pour la première fois, on peut se poser la question : est-ce vraiment un char qui a existé ? La réponse est non. Mais ce fut néanmoins un vrai projet. Il a bien été prévu par Rheinmetall de monter un 12,8 cm Kanone 43 sur un châssis de Panther, nommé Skorpion. Je n'ai malheureusement trouvé aucune info supplémentaire sur ce projet, si bien que je ne sais pas si le Skorpion de World of Tanks est basé sur des archives ou un char imaginé par Wargaming sur la base des infos citées.

Alors, pourquoi Rheinmetall Skorpion G et par Skorpion ? Indiquer le nom de fabricant permet de distinguer le Skorpion du M56 Scorpion (le chasseur de chars américain). Et "G", je ne sais, peut-être pour "Gold" en raison de sa couleur et pour montrer que c'est un premium spécial, ou bien pour "Gamescom" ce qui signifierait qu'il sortirait dès la semaine prochaine.

Le Skorpion dans son habitat naturel.

Sur le papier

Le Rheinmetall Skorpion G ressemble beaucoup au Rhm.-Borsig Waffenträger équipé du 12,8 cm Kanone 44 L/55. Commençons donc par les capacité offensive de ce chasseur. Avec une pénétration de 246 mm en obus standards et 311 mm en APCR premium, pour 490 PS de dégâts, le canon est en tout point identique à celui du Borsig. Il se permet même d'être plus confortable avec une précision de 0,30 et un temps de visée de 2,1 s seulement. Le canon est cependant moins stable lors d'un mouvement ou la rotation de la tourelle. Avec une dépression de canon de - 7 ° et une élévation de 14 °, le Skorpion n'est pas trop handicapé par le relief. Le Skorpion a un temps de rechargement de 12,2 s ; c'est un peu plus que le Waffenträger, sans être trop problématique non plus.

Basé sur le châssis d'un Panther, le Skorpion bénéficie d'une excellente mobilité avec une vitesse maximale de 60 km/h et une excellente puissance massique de 17,13 ch/t. Les capacités de franchissement de la suspensions élevée et la vitesse de rotation de 30 deg/s viennent légèrement nuancer ceci. Le Skorpion bénéficie d'une tourelle qui tourne à 360 ° mais à 18 deg/s seulement.

Côté durabilité, le Skorpion, comme le Rhm. n'a pas de blindage (30 / 16 / 20). Il a cependant 1 150 points de structure, soit 50 de plus que le char standard. Le plus handicapant sera sans doute le camouflage qui est deux fois moins efficace que le Borsig dans toutes les circonstances, sauf après un tir. La portée de vue de 360 m est quant à elle la même.

Tout droit sortie de Pimp My Tank !

Sur le terrain

Le Skorpion tient ses promesses : un vrai chasseur de char embusqué et brutal. Le canon de 12,8 cm fait des ravages et envoie des pralines à 500 PS avec une facilité terrifiante. Seuls les blindages les plus inclinés comme ceux de l'IS-6 peuvent poser problème si les tirs ne sont pas assez ajustés. Cependant, même s'il peut se retrouver face à des rang X, le canon est capable de percer la plupart de ses adversaire si on prends la peine de viser correctement ou de se placer de façon à taper leurs flancs. Et en cas de coups durs, il reste les obus premium.

La mobilité du Skorpion est très agréable et n'est pas loin de rappeler celle du M18 Hellcat. Bien sûr, comme le chat américain, il n'est pas envisageable d'utiliser cette mobilité pour tourner autour des adversaires tel un char moyen, mais uniquement pour se repositionner rapidement selon les circonstances de la bataille, se replier une fois repéré ou un tir reçu, voire sortir d'un couvert pour lâcher un tir avant de retourner s'y cacher.

Concernant sa fragilité, là aussi le Skorpion tient ses promesses : il est très vulnérable. Tout le monde peut lui faire des dégâts, même un char de rang I. Vous ne serez à l'abri nul part, et une fois repéré, votre durée de vie est comptée. La compétence Sixième sens est indispensable, tout comme un bon filet de camouflage. Mais mieux vaut encore rester au-delà de la portée de détection théorique pour être sûr de ne pas être repéré, la bonne précision du canon vous donnera de toute façon l'avantage avec la distance.

Le Skorpion est un chasseur de chars, un vrai, un de ceux qu'il faut cacher tout au fond de la carte derrière une forêt de buisson et qui vient taper la coupole d'un ennemi à 400 m sans problème. Il est un vrai plaisir à jouer, et franchement, si on se fit à ses performances, il est impossible d'imaginer qu'il est un char premium tant il est efficace. Après-tout, il est tout aussi bon qu'un Rhm.-Borsig avec le canon de 128 mm, une configuration souvent jouée, même si ce dernier dispose aussi d'un canon de 150 mm. Sa seule faiblesse et son camouflage moins important, et ce malgré un camouflage présent par défaut. Le Skorpion est donc un poil plus difficile à jouer et ne permet pas de tirer au milieu de la plaine de Malinovka sans être repéré.

Enfin, pour ne rien gâcher au plaisir, le char a plutôt une bonne rentabilité, sans pour autant atteindre celle du 8,8 cm Pak 43 Jagdtiger. Et puis, comme vous l'avez vu sur les images, sa déco est assez sympa. Le seul point faible du Skorpion est de ne pas être parfaitement configuré pour permettre l'entraînement d'un équipage pour le Grille 15 ou le Rhm.-Borsig Waffenträger, puisqu'il a 4 membres d'équipage, dont un commandant qui cumule la fonction de chargeur, ce qui est assez peu commun, un opérateur radio, un pilote et un tireur.

En hiver, sans végétation pour le protéger, le Skorpion risque l'extinction.

Verdict

À moins d'être allergique aux chasseurs de chars, le Skorpion est une des ses bêtes que tout tankiste doit avoir dans son garage. Faisons peu de considération de sa capacité d'entraînement, le Skorpion sera sans doute vendu avec un équipage déjà entraîné et il sera de bonne augure de le lui laisser attaché. Le Skorpion n'est pas un char premium comme les autres, il est de ces chars qu'on sort pour s’amuser, pour prendre son pied à empoisonner la vie de ses adversaires. En bref, c'est un char à ne pas manquer, surtout, je ne serais pas surpris qu'il soit retiré de la vente à cause de statistiques trop élevées si ses acquéreurs ne font pas n'importe quoi avec.

Avec le Skorpion, vous ne ferez qu'un avec la nature.

Commentaires